Aller à la recherche

Auteur : Avit Clélie

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 3 janvier 2018

Les messagers des vents t4 : le cinquième artefact, de Clélie Avit

Le cinquième artefact

L’histoire :
ce dernier tome est la suite directe du précédent. Le récit reprend là où on avait laissé les protagonistes : les trois prétendantes se font face. Le combat s’annonce fatal.

Mon avis :
Il manque un petit résumé des tomes précédents pour pouvoir se remettre rapidement dans l’ambiance. De plus, et c’est malheureux, la quatrième de couverture en révèle trop, il ne faut pas la lire. Une quatrième doit donner envie de lire le roman, pas divulguer des informations importantes! Dans ce tome qui clôture la série, l’auteur apporte les réponses à nos questions, et il y a enfin les révélations tant attendues. J’ai trouvé que le récit était assez complexe. De nombreux personnages interviennent. Il y a tellement de ramifications que parfois, il n’est pas évident de suivre les différentes intrigues. De multiples événements ont lieu, peut-être trop même, et il y a peu de temps morts.

Certains chapitres sont très prenants, avec beaucoup d’action. D’autres, un peu plus calmes, mais tout aussi intrigants. Par exemple, la relation Mesline / Eriana / Setrian prend un tour intéressant, mais l’auteur évacue la question en moins d’une page, ce que j’ai trouvé dommage. Par contre, certaines scènes de combats, surtout sur la fin, s’étirent en longueur. Il aurait peut-être fallu trouver un meilleur équilibre, mais lors de ma lecture, cela n’a pas été gênant.

Gabrielle prend de l’ampleur dans ce dernier tome, ce qui est une bonne chose. Du côté du Velpa, cela ressemble à l’anarchie, mais Eliah tire son épingle du jeu. Il semble avoir toujours un coup d’avance sur ses ennemis et même sur ses alliés. C’est un personnage froid et manipulateur.
Eriana et Setrian vont devoir aller chercher au plus profond de leur être pour apporter des solutions, et encore, cela ne sera pas suffisant. Ils devront aller au-delà.
Une fois ouvert, j’ai eu du mal à refermer le roman. «Le cinquième artefact» tient toutes ses promesses.

À lire !

Service presse numérique des éditions du Masque par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Le cinquième artefact
Auteur: Clélie Avit
Éditeur: Le Masque
Nombre de pages: 464
ISBN:978-2-7024-4638-6
Date de publication: 8 novembre 2017

Acheter « Le cinquième artefact » sur Amazon

dimanche 22 janvier 2017

Les messagers des vents T3 : Gardiens des feux, de Clélie Avit

Gardiens des feux

L’histoire :
Après avoir survécu par miracle à la dernière attaque, Ériana et ses amis se séparent pour mener à bien leur mission.

Mon avis :
Clélie Avit continue sur sa lancée avec ce troisième volume. La sortie rapprochée des différents tomes est toujours une très bonne chose (tous les six ou sept mois). Il y a beaucoup plus d’action que dans le livre précédent, mais on fait aussi quelques découvertes sur l’intrigue. Comme on pouvait s’y attendre, cette fois, l'histoire tourne autour de la communauté des feux et de son mode de fonctionnement.

On retrouve les principaux protagonistes. Ils évoluent tous, et se complexifient. C’est le cas en particulier pour Ériana, qui prend un peu plus d’ampleur. Le récit alterne: ce qui arrive à Gabrielle, à Ériana, et à Setrian. Ce dernier se trouve dans une posture assez délicate, puisque précédemment, il a été fait prisonnier, et que pour une étrange raison, il n’a pas été mis à mort. Il va essayer de tirer son épingle du jeu.

Gabrielle, de son côté, devra prendre de délicates décisions avec les risques que cela engendre. Le personnage de Friyah prend plus de place. J’ai bien aimé cela. Du côté du Velpa, on continue de découvrir les dissensions qui règnent, mais aussi leur forte implantation et la méfiance omniprésente parmi ses membres.

Certains événements sont attendus et convenus, comme dans les tomes précédents, mais l’auteur sait aussi nous surprendre. Qu’arrivera-t-il aux trois prétendantes que sont Mesline, Gabrielle et Ériana ? Leur destin est intimement lié.

L’univers présenté est toujours aussi foisonnant. C'est une force de cette série. Je suis un peu déçu que ce tome s'achève sur une scène cruciale: je dois désormais patienter jusqu’à la sortie du volume 4.

Le roman est toujours agréable à lire. Le récit est rythmé et l’écriture fluide. On voit que Clélie Avit continue de travailler son ouvrage. Et petit plus, la couverture est de nouveau très réussie.

À lire !

Service presse des éditions Le Masque par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Gardiens des feux
Auteur: Clélie Avit
Éditeur: Le Masque
Nombre de pages: 450
ISBN: 978-2-7024-4637-9
Date de publication: 11 janvier 2017

Acheter « Gardiens des feux » sur Amazon

vendredi 24 juin 2016

Les messagers des vents, T2 : Sanctuaires, de Clélie Avit

Les messagers des vents, T2 : Sanctuaires

L'histoire :
L'équipe de l'Est, composée d'Ériana, Setrian et leurs amis quittent Lapùn, la cité des terres. Rapidement, les deux amis se retrouvent séparés du reste du groupe.

Mon avis :
J'attendais avec impatience ce tome 2[1]. Il faut déjà remarquer le bon choix de l'éditeur qui a décidé de sortir la suite huit mois après le tome 1. Ma découverte de cette série étant récente, je me suis rapidement replongé dans l'histoire. On retrouve Ériana et ses amis, là où nous les avons laissés et nous allons suivre leur quête avec avidité.

Il est souvent difficile de maintenir l'attention du lecteur lors de séries. Souvent, plus on avance dans les tomes, plus les ventes diminuent, car l'auteur n'arrive plus à captiver et à faire aussi bien que le tome précédent (il y a aussi le temps d'attente entre deux volumes).
Dans « Sanctuaires », Clélie Avit fait mieux que dans le tome 1. Le lecteur va suivre différents protagonistes : Ériana, Setrian, Hajul, Gabrielle, Friyah, etc. De petits groupes se sont créés. Nous allons naviguer de l'un à l'autre et suivre avec intérêt les différents événements qui se produisent.

Les histoires vont s'entremêler. Clélie Avit nous fait découvrir de nouveaux mondes et modes de fonctionnement. Cela apporte plus de profondeur au récit.

Au début du roman, l'auteur ne fait pas traîner certaines révélations, que le lecteur pressentait au cours du volume précédent. C'est une bonne chose. Il y a quelques passages convenus, car j'ai deviné, lors de ma lecture, ce qui allait se passer (exemple: lorsque Setrian fait la rencontre du prisonnier mage des vents). Mais il y a aussi des surprises.

Il y a un juste équilibre entre les scènes d'action et les autres événements, ou réflexions des protagonistes. J'avais peur que le côté « romance » prenne un peu plus le pas sur l'histoire, mais ce n'est absolument pas le cas. Ce roman est dense, mais je n'ai pas ressenti de longueurs lors de ma lecture.

À la fin, l'auteur fait certains choix, qui sont, à mon sens, justifiés car cela apporte plus de crédibilité à son histoire. De plus, le rebondissement final prépare le tome 3, dont l'éditeur nous fait découvrir quelques pages.

À lire ! Et vivement la suite !

Ce livre m'a été envoyé par les éditions du Masque.

Titre: Les messagers des vents, T2 : Sanctuaires
Auteur: Clélie Avit
Éditeur: Le Masque
Nombre de pages: 439
ISBN: 978-2-7024-4556-3
Date de publication: 8 juin 2016

Acheter « Sanctuaires » sur Amazon

mercredi 10 février 2016

Les messagers des vents, de Clélie Avit

Les messagers des vents

L'histoire :
Ériana échappe régulièrement à des mercenaires. Elle ne peut jamais rester longtemps quelque part : sans qu'elle en connaisse les raisons profondes, ses cheveux aux reflets bleus attirent trop l'attention. Un jour, elle croise la route de Setrian, un messager des vents. Un nouveau monde s'ouvre alors à elle.

Mon avis:
C'est un roman de Fantasy, qui fait environ 500 pages. La police de caractère est petite. Cela en fait un livre dense. Mais cela ne m'a absolument pas dérangé. Je n'ai pas ressenti de longueurs. C'est le premier roman de Clélie Avit que je lis (je ne connais absolument pas son roman «Je suis là »). Donc j'ai lu ce livre sans a priori. Je trouve que « Les messagers des vents » est une réussite. La mise en place est assez lente, ce qui est normal pour un premier volume. Ensuite, l'histoire prend vraiment son envol.
Clélie Avit s'appuie sur les éléments « Vent », « Terre », « Eau », « Feu » afin de créer des communautés capables de les manipuler à l'aide de leur « inha », un pouvoir présent chez leurs membres.
Dans la cité des vents, Myria, il y a une hiérarchie. Celle-ci est surtout due aux compétences et au mérite. Il y a des mages, des secondés, des apprentis, etc. La romancière brosse un portrait assez détaillé du fonctionnement de cette société, ce qui permet au lecteur de s'immerger assez facilement dans le récit.

Il est question d'une prophétie qui pourrait détruire ce monde. L'intrigue est conséquente et l'auteur ne s'arrête pas aux clichés classiques de ce type d'histoires. Bien sûr, il y a un peu de romance, mais celle-ci, dans le tome 1, est totalement secondaire. Cependant, différents éléments laissent supposer que cela ne sera pas forcément le cas par la suite.
Les personnages sont suffisamment travaillés pour être complexes.
Ériana a vingt-cinq ans. C'est déjà une jeune femme, ce qui est assez rare dans ce type de livres, pour être signalé. Depuis qu'elle est enfant, elle ne connaît qu'une chose : la fuite afin de ne pas se faire attraper par des chasseurs. Pour une raison qu'elle ignore, les reflets bleus de ses cheveux peuvent causer sa perte.
Setrian est un messager des vents. Il est capable de manipuler cet élément. Il y a d'autres personnages qui gravitent autour des deux premiers, sans oublier les méchants de l'histoire. L'auteur n'a pas négligé cet aspect et ces personnages sont aussi travaillés, pour le plus grand plaisir du lecteur. De plus, tous évoluent, et même si certaines ficelles, comme celle de la romance, sont utilisées, cela est fait habilement.

Il s'agit donc du premier volume d'une quête. La fin du roman donne une orientation à l'histoire et j'attends avec impatience le tome 2.

À lire !

Ce livre m'a été envoyé par les éditions du Masque.

Titre: Les messagers des vents
Auteur: Clélie Avit
Éditeur: Éditions du Masque
Nombre de pages: 480
ISBN: 978-2-70244-555-6
Date de publication: 4 novembre 2015

Acheter « Les messagers des vents » sur Amazon
Page top