Aller à la recherche

Auteur : Abtey Benoît Deschodt Pierre

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 2 mars 2016

Les nouvelles aventures d'Arsène Lupin: les héritiers, de Benoît Abtey et Pierre Deschodt

Les nouvelles aventures d'Arsène Lupin: les héritiers

L'histoire :
1897, Paris. Au Louvre, Gustave Moreau enseigne à ses étudiants et reçoit la visite d'un de ses mécènes, le baron Lapérière. Pendant ce temps, à l'assemblée Nationale, le jeune député Bérenger de La Motte fait son entrée. Les destins du baron et du député vont de nouveau se croiser et entraîner un désastre.

Mon avis:
J'ai connu le personnage de Maurice Leblanc[1] avec ses romans au cours de ma jeunesse et aussi à la télévision avec Georges Descrières[2] (le générique chanté par Jacques Dutronc reste très facilement en mémoire).

J'ai tout de suite accepté l'offre des éditions XO quand j'ai eu l'opportunité de lire ce roman. En effet, dès que j'ai vu le nom des auteurs, j'ai été attiré par le contenu. En effet, Benoît Abtey et Pierre Deschodt sont les scénaristes de la trilogie « Arsène Lupin, les origines[3][4][5] » en bande dessinée. Cette dernière retrace la jeunesse supposée d'Arsène jusqu'à ce qu'il devienne Lupin.

Ici, on retrouve un Lupin adulte qui est devenu un expert dans son domaine. Les auteurs se sont basés sur le travail réalisé dans la bande dessinée pour le prolonger dans ce roman. Donc si vous avez lu la BD, vous avez déjà des bases pour comprendre certains personnages, comme Bérenger de La Motte, ou bien l'ordre des Lombards. Benoît Abtey et Pierre Deschodt développent un nouvel univers au gentleman cambrioleur légendaire.

L'histoire est linéaire. Elle débute en 1897, puis se poursuit en 1907 pour se terminer en 1914. Le livre comporte quatre parties qui structurent le scénario établi par les auteurs. C'est un roman d'aventures avec de l'action et des rebondissements. Grâce aux chapitres courts, le récit est rythmé. Le lecteur suit le personnage d'Arsène Lupin ou de ses pseudonymes, voyage au Maroc, rencontre Clémenceau, etc. Il y a une ou deux notes historiques précédant un ou deux chapitres, ce qui permet de bien cerner et mieux comprendre la situation dans laquelle évolue les personnages.

Le personnage principal est toujours aussi mystérieux, capable de se grimer et d'endosser différents rôles. Ses capacités semblent sans limites. On découvre quelques bribes de son passé, mais cela reste succinct. Ce qui est mis en avant, ce sont les ressources et l'ingéniosité du personnage. L'intrigue se situe à plusieurs niveaux et elle est bien pensée. Arsène Lupin est un voleur, mais il a une certaine éthique, un respect de son pays, aime les femmes et veut aussi essayer de faire le bien. Mais rien n'est simple en ce début de vingtième siècle.

Le personnage fait toujours rêver, et rien que pour ça, le roman est réussi. L'épilogue laisse la porte ouverte à une suite, que je lirai avec plaisir, si elle est publiée.

À mon avis, ce roman fait honneur à Maurice Leblanc.

À lire !

Ce livre m'a été envoyé par les éditions XO.

Titre: Les nouvelles aventures d'Arsène Lupin: les héritiers
Auteur: Benoît Abtey / Pierre Deschodt
Éditeur: XO Éditions
Nombre de pages: 351
ISBN: 978-2-84563-657-6
Date de publication: 3 mars 2016

Acheter « Les nouvelles aventures d'Arsène Lupin: les héritiers » sur Amazon

jeudi 21 janvier 2016

Arsène Lupin les origines T3 : Il faut mourir ! De Benoît Abtey, Pierre Deschodt et Christophe Gaultier

Arsène Lupin les origines T3 : Il faut mourir !

L'histoire :
1893. Les épreuves se succèdent au pensionnat de la Croix des Whals afin de désigner le jeune homme le plus valeureux. Le combat fait rage entre l'équipe de Bérenger de La Motte et celle d'Arsène de la Marche.

Mon avis :
Ce troisième tome vient conclure l'histoire du jeune Arsène, qui va devenir le célèbre Lupin. On trouve, au début, un cours résumé de l'album précédent. Les complots s'acharnent sur Arsène. Il a l'air solide, mais pendant un moment, il s'effondre, ne sachant plus que faire pour se sortir de la situation dans laquelle il se trouve. Ce sont les amitiés de son enfance qui lui permettront de rebondir.

Les auteurs expliquent que ce sont les événements qui ont créé Arsène Lupin, que ce dernier n'aspirait qu'à une vie tranquille et normale. Celui qui deviendra le gentleman cambrioleur est un personnage tourmenté. La confrérie des Lombards est toujours présente et elle va tout faire pour éliminer Arsène de son chemin. À la lecture, j'ai ressenti un album plus posé, mais toujours dynamique, qui vient clore les différentes histoires : l'opposition Bérenger /Arsène, ce que deviennent Toulouse, Jacob, Les Lombards, etc.
Cet album ouvre aussi un nouveau chapitre sur le mythe Arsène Lupin et les rivalités qu'il rencontrera.

Le dessin de Christophe Gaultier est le même que dans les albums précédents. Contrairement au tome 2, les protagonistes sont plus facilement identifiables, ce qui permet de suivre le scénario plus aisément.

Cet album termine avec brio cette trilogie.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Rue de Sèvres.

Titre: Arsène Lupin les origines T3 : Il faut mourir !
Auteur: Benoît Abtey, Pierre Deschodt
Dessinateur: Christophe Gaultier
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 56
ISBN: 978-2-36981-057-5
Date de publication: 6 janvier 2016

Acheter « Arsène Lupin les origines T3 : Il faut mourir ! » sur Amazon

mercredi 6 mai 2015

Arsène lupin les origines T2 : Le dernier des romains, de Benoît Abtey et Christophe Gaultier

Arsène Lupin, les origines, Tome 2 : Le dernier des Romains

L'histoire :
Arsène de La Marche poursuit son éducation au pensionnat de la Croix des Whals. La dureté de ce monde va de nouveau se rappeler à son souvenir.

Mon avis :
Dans ce deuxième tome[1] , les auteurs nous présentent la suite du parcours d'Arsène avant Lupin. Nous retrouvons le jeune homme alors qu'il a dix-sept ans. Les différentes parties du puzzle continuent de se mettre en place. Trois histoires alternent. Il y a la vie d'Arsène au pensionnat avec des dissensions qui vont apparaître. À côté de cela, nous suivons l'évolution de Jacob et de Toulouse après leur évasion du bagne. Enfin, il y a les événements qui entourent le comte de La Marche, le père adoptif d'Arsène. On se doute que les différentes histoires vont se recouper dans le dernier volume.

Dans ce deuxième opus, la confrérie des Lombards tisse sa toile. Ils placent leurs pièces sur l'échiquier, et rien, à part quelques détails, ne semble pouvoir les arrêter. Le récit est rythmé, les actions s'enchaînent rapidement, tout en allant à l'essentiel. Les auteurs continuent de brosser un portrait complexe d'Arsène. On ne sait toujours pas ce que pense le personnage. Il cache ses émotions, et lui aussi avance ses pions dans le cadre des épreuves que l'école organise.

L'atmosphère est toujours aussi sombre que dans le premier volume. Les événements ne laissent rien présager de bon pour le troisième tome. Le dessin est toujours anguleux. Il faut dire que j'ai eu du mal à reconnaître, dans certaines scènes, les différents personnages. Cela a entraîné une petite difficulté dans le suivi du scénario, sans compter quelques ellipses et l'alternance des histoires qui donnent à ce volume l'effet inverse du premier qui était trop lent selon moi : c’est trop rapide !
Malgré cette rapidité, l'effet « Arsène Lupin » agit et je me demande comment va se conclure le troisième tome.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Rue de Sèvres.

Titre: Arsène Lupin, les origines, Tome 2 : Le dernier des Romains
Auteurs: Benoît Abtey / Pierre Deschodt
Dessinateur: Christophe Gaultier
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 56
ISBN: 978-2-36981-055-1
Date de publication: 15 avril 2015

Acheter « Arsène Lupin, les origines, Tome 2 : Le dernier des Romains » sur Amazon

mercredi 12 novembre 2014

Arsène Lupin les origines T1 : les disparus, de Benoît Abtey et Christophe Gaultier

Arsène Lupin les origines T1: les disparus

L'histoire :
Septembre 1888, Belle-Île-en-Mer.
Arsène a une douzaine d'années et est enfermé dans un camp de redressement pour enfants. Son tort ? Avoir vu quelqu'un se faire tuer. Son but ? S'évader dès qu'il le pourra.

Mon avis :
Arsène Lupin est un personnage mythique créé par Maurice Leblanc[1]. À travers cette nouvelle série en BD, les auteurs ont souhaité imaginer le parcours qu'Arsène a connu avant de devenir le « gentleman cambrioleur ».

Arsène est dans un camp de redressement où il semble ne pas y avoir d'avenir, et pourtant, il a l'air serein. Dans ce premier tome, je m'attendais à plus d'action et d'explications. Or, il s'agit essentiellement de la mise en place des intrigues. L'ensemble est un peu lent, mais c'est le choix des scénaristes (Benoît Abtey et Pierre Deschodt).

Arsène a déjà un caractère bien affirmé.On découvre le début de l'éducation de l'adolescent et les motivations qui ont poussé le comte de la Marche à le choisir. Le personnage paraît souvent en retrait. L'action se déroule autour de lui, et tout à coup, il agit. Il semble avoir une posture d'attente, mais il n'est pas égocentrique. Je suis resté un peu sur ma faim, mais quelques pistes se dessinent et des questions se posent, ce qui laisse présager une suite intéressante.

Le trait de Christophe Gaultier est sévère, je le qualifierais de semi-réaliste. On sent dans toutes les planches la dureté de la vie, une époque pas facile. L'atmosphère qui se dégage de ces pages est assez sombre et le dessin semble un peu vieux. On le voit aussi au niveau du volume des personnages, qui par moments, ont l'air plats, mais c'est totalement voulu. Marie Galopin a choisi judicieusement les couleurs.

À découvrir !

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Rue de Sèvres.

Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 56
ISBN:978-2-36981-048-3

Acheter « Arsène Lupin les origines T1: les disparus » sur Amazon
Page top